Familles recomposées; Un équilibre à trouver !

Interview france bleu, un résumé audio de cet article

Vous vivez une nouvelle histoire de couple et vous envisagez d’avoir ensemble un enfant après avoir chacun un enfant d’une précédente union.

Vous avez franchi le pas et vous vous demandez comment trouver un équilibre entre les enfants ou dans les rapports enfant/beaux-parents?

Lorsque nous nous aimons, nous pensons que la bonne volonté et l’amour suffiront pour vivre en bonne harmonie. Pourtant, si l’amour ne suffit pas, il contribue au questionnement bienveillant à porter sur les difficultés auxquelles nous faisons face en famille ou en couple. En effet, comprendre ce qui se joue dans les comportements des uns et des autres participe grandement à identifier, exprimer, adapter, coopérer pour faciliter les relations.

Identifier ce qui fait difficulté permet de repérer clairement ce qui nous met mal à l’aise ou fait souffrir, c’est ainsi que vous pourrez nommer afin de favoriser un dialogue et une écoute mutuelle, pour que les comportements puissent être adaptés aux attentes de chacun.ne, vers une meilleur coopération dans le couple ou dans la famille.

La coopération mobilise, engage chaque personne pour le mieux vivre ensemble.

Par exemple, vous êtes confrontés à de fortes tensions lorsque votre enfant vient à la maison. Ces tensions dégradent les relations entre les différents enfants ou avec votre compagnon ou compagne. Il semble que cet enfant dans ces agitations exprime une forme de gêne ou de mal-être. Lui permettre d’exprimer ce qu’il ressent quand il arrive en nommant ce que vous avez repéré comme agissement lui montrera que vous avez remarqué et que vous cherchez à accueillir ses émotions pour qu’il se sente mieux.

Les enfants coopèrent plus facilement dans un milieu qui leur permet d’exprimer des émotions et quand ils se sentent soutenus.

j’ai souvent pu remarquer qu’un enfant qui est inquiet pour son parent absent a de vraies difficultés à investir la vie familiale avec son autre parent.

Pour favoriser la coopération, cet enfant doit pouvoir sentir que sa place est réservée dans l’espace physique de la maison mais également dans le cœur du parent absent.

Il a également besoin de pouvoir se libérer de la charge du bien-être du parent absent et c’est à l’adulte de le libérer, en le rassurant, en l’encourageant à profiter de sa semaine.

Mais rassurez-vous ! La parole soulage et renforce les liens tout ce que vous ferez pour accueillir et respecter l’enfant dans ses difficultés permettra dialogue et coopération. Les familles ne sont jamais parfaites sauf dans les pub ! La famille recomposée a toutes ses chances de trouver un équilibre avec des hauts et des bas tout à fait naturels comme toutes les familles du monde.

Osez la parole !

Je vous invite à vous asseoir, prendre le temps d’exprimer ce qui vous préoccupe afin d’identifier, exprimer, adapter vos propres comportements. Pour faire famille, mobilisez la coopération dans le couple et avec les enfants. Je vous accueille, vous accompagne vers “le mieux vivre ensemble”.

Autre chose vous intéresse ?

N’hésitez plus, “Osez la parole”, sans tabou dès maintenant.